Les véhicules électriques sont-ils meilleurs pour l'environnement ?


Auteur: Mathieu Gautier

 
Share |


Le respect de l'environnement, les économies d'énergie et les émissions de CO2, sont des préoccupations qui chaque jour, influent un peu plus sur les comportements d'achats des consommateurs. Avec en France environ 50gr de CO2 émis par kilomètre, les véhicules électriques semblent imbattables et une solution toute trouvée dans la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Mais l'herbe est-elle aussi verte qu'elle y parait ?



Si la France a d'ores et déjà rempli les objectifs de l'Union Européenne en matière de rejet de dioxyde de carbone (moins de 130gr/km d'ici 2015), le développement des véhicules électriques, souvent estampillés, à tord ou à raison d'ailleurs, « zéro émission », semble séduisant.

Plus que le recours massif à l'utilisation de véhicules électriques, c'est bien l'origine première de cette énergie qui doit être considérée tant elle influe sur la production et sur les émissions de CO2.

L'électricité nécessaire au fonctionnement d'une voiture électrique, génère entre sa création et sa consommation, jusqu'à :
- 75% de plus de CO2 qu'un véhicule essence ou diesel lorsqu'elle est issue du charbon
- 50% quand elle est originaire du fioul
- des taux de dioxyde de carbone similaires à ceux d'un véhicule dit « traditionnel », si le gaz naturel en est la source première.

Les émissions de CO2 sont quant à inférieures à celles des véhicules essence ou diesel quand l'électricité provient du nucléaire . avec les problématiques environnementales, la gestion des déchets radioactifs et les risques d'accidents que chacun sait.

Le nucléaire a néanmoins le mérite de rendre les véhicules électriques français peu polluants, là où les industries électriques allemande, japonaise ou américaine alimentent des véhicules émettant jusqu'à 120gr de CO2/km.

Seuls, les énergies vertes types solaire ou éolien permettent donc de s'approcher du fameux « zéro émission ». Rares sont pourtant ceux qui peuvent prétendre connaitre l'origine de l'électricité qu'ils utilisent.

La question de l'impact positif des véhicules électriques restent donc complètement ouverte tant elle est intimement liée à la question épineuse du nucléaire français. Il n'en reste pas moins vrai qu'être propriétaire d'un véhicule électrique en France, c'est aussi s'affranchir de la dépendance créée par les groupes pétroliers, les diverses taxations gouvernementales sur les carburants et favoriser la réduction de la pollution de l'air qui, sans que nous ne le sachions vraiment, tue chaque année 30 000 personnes soit 8 fois plus que les accidents de la route.








Calculez le tarif de ma Carte Grise


Démarche
Département
Puissance fiscale colonne P.6


Un conseiller Carte-Grise.org vous répond:

Calculez GRATUITEMENT votre tarif d'Assurance Auto en 1 min !