Les taux de CO2 affichés par les constructeurs sont-ils fiables ?


Auteur: Mathieu Gautier

 
Share |


C'est un secret de polichinelle qui vient d'être dévoilé. Selon l'International Council on Clean Transportation (ICCT), les taux de CO2 inscrits sur les fiches techniques des véhicules neufs seraient supérieurs de 25 % aux données avancées par les constructeurs. Cette différence pourrait engendrer à terme une double conséquence : un nouveau mode de calcul et pourquoi pas, un nouveau dispositif d'homologation international.



Nous vous l'annoncions il y a quelques semaines : d'ici 2014, un nouveau système de calcul des émissions de CO2 devrait vraisemblablement voir le jour : le WLDTCP ; une mesure impulsée par les députés européens et confirmée par les conclusions d'une étude de l'ICCT.

Selon une étude menée en 2011, sur pas moins de 500.000 véhicules; les taux de rejets de CO2 seraient supérieurs de 25 % aux chiffres officiels. Si les constructeurs germaniques tirent leur épingle de la crise, ils sont cette fois-ci montrés du doigt puisque leurs écarts par rapport à la réalité seraient supérieurs de 30% chez BMW, 28% chez Audi, 27 % chez Opel et 26% chez Mercedes.

Homologation, harmonisation, l'Europe souhaite aujourd'hui aller plus loin. Un projet d'homologation commune pourrait ainsi voir le jour, soutenu par le Japon, la Russie, la Corée du Sud, l'Afrique du Sud et l'Australie. Les Etats Unis quant à eux pourraient faire cavalier seul.

Une telle mesure, si elle est mise en place, permettra de faciliter la vie des constructeurs, déjà bien mal en point, en éliminant les barrières douanières : une perspective d'autant plus intéressante pour le vieux continent que les véhicules made in Europe connaissent aujourd'hui une très forte croissance en Asie.

A suivre ...








Calculez le tarif de ma Carte Grise


Démarche
Département
Puissance fiscale colonne P.6


Ligne Info Carte Grise

Calculez GRATUITEMENT votre tarif d'Assurance Auto en 1 min !