Une stabilité du marché des VO en février


Auteur: La rédaction


Si le marché français des VO affichait encore un recul de 4,2% pour le mois de janvier, le mois de février a vu une certaine stabilité du marché. En effet, un certain ressaisissement a été enregistré pour ce deuxième mois de l'année 2015 en matière de véhicules de seconde main.

Un recul par rapport à 2014

Sans pour autant marquer une embellie dans le secteur des véhicules d'occasion, les 429.418 immatriculations pour le mois de février semblent suggérer une stabilité de ce marché. Néanmoins, si l'on se réfère à la même période de l'année 2014, le marché des VO est en recul de 0,2%.

Un ratio gagnant contre les VN


De son côté, le marché des véhicules particuliers neufs a également affiché une progression pour le mois de février. Un pourcentage de 4,1% a été estimé en matière de cette progression. Cependant, si l'on mesure l'amélioration du marché des VO et celle du marché des VN depuis le début de l'année 2015 par un ratio VO/VN, le marché des VO l'emporte sur celui des VN avec 3,1 véhicules d'occasion immatriculées contre 1 véhicule neuf immatriculé.

Les marques nationales en régression


Les marques nationales ont accaparé une part de marché correspondant à 55,5%, soit une régression de 1% en comparaison avec la part de marché pour la même période de l'année précédente. Ce recul pourrait s'expliquer par les immatriculations de VO de la marque losange qui ont baissé de -1,43% pour 102.462 véhicules particuliers immatriculés. Les ventes de VO de Peugeot ont également reculé de 3,06% pour s'afficher avec 80.851 unités. Quant à Citroën et Dacia, elles se sont relativement stabilisées avec respectivement des ventes de 56.582 unités (+0,94%) et 4.975 unités (+13,22%).

La tendance des motorisations

En ce qui concerne les motorisations des VO commercialisés, la part du diesel a reculé par rapport à l'année 2014. Si en février 2014, la part du diesel était de 69% sur le marché, la même période en 2015 elle s'est établie à 67,4%. De façon logique, la part de motorisation de l'essence a donc progressé en février 2015 pour s'établir à 31,35% contre 29,82% en février 2014. Les motorisations « vertes » sont quant à elles en recul avec -0,05% pour l'hybride, -0,01% pour l'électrique et -0,01% pour le gaz.






Nous contacter


Calculez le tarif de ma carte grise


Démarche * votre démarche
Département *
Puissance fiscale * colonne P.6

Calculez GRATUITEMENT votre tarif d'Assurance Auto en 1 min !