Achat d'un véhicule d'occasion : quels sont les pièges à éviter


Auteur: La rédaction


Généralement, on ne rencontre pas trop de problèmes pendant une transaction avec un professionnel de vente de véhicules d'occasion. Les échanges sont plus formalisés, et les litiges sont plus faciles à résoudre. On ne peut pas en dire autant entre particuliers. Avec une croissance impressionnante du marché, les pièges se multiplient surtout sur Internet, et plusieurs mesures sont à prendre pour ne pas se faire avoir.

Une liste de documents nécessaires :

Avant d'effectuer un achat, assurez-vous de vérifier les documents suivants :
- La carte grise du véhicule (ou certificat d'immatriculation)
- Le rapport du contrôle technique datant de moins de 6 mois (si le véhicule a plus de 4 ans)
- Un certificat de situation ou non gage de moins d'un mois
Si le vendeur n'est pas en mesure de vous fournir ces quatre documents, il serait préférable de ne pas effectuer la transaction.

Les précautions à prendre avant d'acheter

Voici quelques précautions à prendre avant d'acheter : commencez par comparer les prix pour le même modèle de véhicule pour voir si le vendeur ne vous vend pas le véhicule à un prix trop élevé. Demandez-lui pourquoi il désire céder son véhicule, et vérifiez le kilométrage.

Passez maintenant à la vérification de l'état extérieur du véhicule. Evaluez l'état de la carrosserie (si il ya des rayures, de la rouille, de la peinture qui s'écaille?). Vérifiez si la voiture a déjà été accidentée. Contrôlez l'état des pneus, des disques et plaquettes de freins.
Contrôlez également l'état de l'intérieur, puis passez à l'essai du véhicule. Laissez d'abord le vendeur conduire, puis prenez le volant. Vérifiez l'embrayage et le freinage, la précision de la direction, et les différents équipements (clignotants, phares, essuie-glace?).
Contrôlez sous le capot l'état général du moteur, les bruits suspects, le niveau d'huile, la courroie de distribution (demandez quand la courroie a été remplacée pour la dernière fois).

Le mode de paiement :

Le paiement peut s'effectuer en chèque certifié, en chèque de banque ou en espèces (3.000€ au maximum, et bientôt 1.000€). Il est possible de poser soit un acompte (signifiant un engagement définitif, soit une arrhes (vous laissant la possibilité de vous désister, au détriment de la somme versée que le vendeur pourra garder). Si c'est le vendeur qui se désiste, il devra restituer le double de la somme.

Les recours en cas de panne ou de vices cachés

Nombreux sont ceux qui se font piéger par une panne peu de temps après l'acquisition d'une voiture d'occasion. Selon l'article 1.641 du code civil, le vendeur est tenu de garantir la chose vendue même sans contrat écrit. Pour que vous soyez dédommagé, il faut que :
- Le défaut soit grave, rendant le véhicule totalement (ou presque) inutilisable
- Le vice doit être caché, impossible à détecter au moment de l'achat
- Il ne doit pas être la conséquence d'une mauvaise utilisation de l'acheteur
- L'acheteur doit agir dans un délai de deux ans à compter du jour où le vice a été découvert.
Une fois ces conditions réunies, l'acheteur pourra soit demander un remboursement en rendant le véhicule (action rédhibitoire), soit demander une réduction de prix (action estimatoire). Dans les deux cas, le vendeur devra rembourser les frais occasionnés par les vices cachés.






Nous contacter


Calculez le tarif de ma carte grise


Démarche * votre démarche
Département *
Puissance fiscale * colonne P.6

Calculez GRATUITEMENT votre tarif d'Assurance Auto en 1 min !