Le Parlement Européen vote de nouvelles règles de contrôle technique


Auteur: Mathieu Gautier

 
Share |


Chaque année, l'Europe est endeuillée par 30.000 morts sur les routes ; un chiffre auquel il faut ajouter 1.500.000 blessés dont 250.000 blessés graves.

Si on en croit les données fournies par Bruxelles, 2000 décès sont directement imputables à des véhicules défectueux. Les eurodéputés ont décidé d'agir. Au programme : une surveillance accrue de tous les véhicules et un passage régulier par la case : contrôle technique.



Réduire les défaillances automobiles pour limiter les décès liés à un manque d'entretien des véhicules, voilà l'objectif du Parlement Européen.

Mardi 2 juillet, Bruxelles a ainsi validé une proposition visant à généraliser les contrôles techniques réguliers pour les véhicules de plus de 4 ans : voitures, utilitaires, tracteurs, remorques, caravanes, deux roues, quads, tricycles motorisés, tous devront désormais être régulièrement contrôlés. L'idée d'un contrôle annuel avait par ailleurs été avancée : trop compliqué pour les automobilistes comme pour les professionnelles de l'automobile.

Le député allemand Werner Kuhn déclarait : "ces règles mettent en place un système de contrôle technique périodique des véhicules, basé sur des normes minimales, pour garantir un niveau élevé de sécurité routière et de protection de l'environnement ».

Selon Olga Sehnalova, la défaillance technique est au c½ur du problème des décès et sur la route : "le nombre de décès causés par des défaillances techniques devrait être réduit jusqu'à 1100 décès par an."

Avec un peu plus de 5 décès par jour liés à des problèmes techniques ou mécaniques, le manque d'entretien des véhicules est un fléau responsable de 6 % des accidents de la route en Europe.








Nous contacter


Calculez le tarif de ma carte grise


Démarche * votre démarche
Département *
Puissance fiscale * colonne P.6

Calculez GRATUITEMENT votre tarif d'Assurance Auto en 1 min !