Visite complémentaire

Lexique lettre V

V

La visite complémentaire, également appelée visite antipollution, se destine aux véhicules utilitaires de plus de 4 ans et dont le PTAC ne dépasse pas 3,5 tonnes. Il s'agit notamment des utilitaires légers dont le genre national est CTTE. Toutefois, les véhicules utilitaires légers à essence dont la première mise en circulation date d'avant le 1er octobre 1972 ne sont pas concernés par cette visite complémentaire. Il en est de même pour les utilitaires diesel légers dont la date de première mise en circulation date d'avant le premier janvier 1980. Comme son nom l'indique, cette visite est en complément de la visite technique périodique obligatoire pour ces types de véhicules. Elle est obligatoire et s'effectue entre 2 contrôles techniques périodiques. En règle générale, la visite technique complémentaire se réalise entre les 10e et 12e mois qui suivent le contrôle technique périodique. La date limite de cette visite est d'ailleurs indiquée sur le procès-verbal de contrôle technique et sur la vignette. Tout comme pour la visite technique périodique des véhicules, la visite complémentaire se fait également dans les centres de visite technique agréés.

Plusieurs points sont contrôlés lors de la visite complémentaire. Il s'agit notamment des émissions à l'échappement, du tuyau d'échappement, du réservoir et des conduites de carburant, du système de suppression du bruit, de l'interface qui permet d'accéder à toutes les données concernant l'état de fonctionnement du véhicule (système de diagnostic embarqué ou OBD) et de l'identification du véhicule. Sinon, le taux de monoxyde de carbone, la proportion air/carburant et la mesure de l'opacité entrent également dans cette visite technique complémentaire. Les autres fonctions telles que le freinage ou la liaison au sol ne sont pas contrôlés lors de cette visite antipollution.

Comme pour le contrôle technique périodique obligatoire, une visite technique complémentaire défavorable entraîne une contre-visite technique complémentaire. De plus, cette contre-visite complémentaire doit être réalisée dans un délai de 2 mois. D'autre part, il faut savoir que le PV de visite technique complémentaire seul ne permet pas la cession d'un véhicule utilitaire. Le PV de contrôle technique périodique favorable est indispensable pour cette transaction.




Calculer le tarif de ma Carte Grise


Démarche * Démarche de carte grise
Département * département de résidence
Immatriculation numéro d'immatriculation

Une question concernant une démarche?

Un conseiller Carte-Grise.org vous répond

Professionnel habilité et agréé